Léo Charrière est nommé au poste de président de la Corporation catholique de la santé du Manitoba

Léo Charrière est nommé au poste de président de la Corporation catholique de la santé du Manitoba

« Il s’agit d’un héritage, mais aussi d’un mouvement. »

Winnipeg, le 30 novembre 2016 – Léo Charrière est le nouveau président de la Corporation catholique de la santé du Manitoba (CCSM). La CCSM a été créée en 2000 par les Sœurs Grises de Saint-Boniface afin de poursuivre les travaux des 22 « Communautés de service », c’est-à-dire 15 organismes de santé et de services sociaux et de sept fondations établies par des religieuses du Manitoba.

Léo Charrière, qui a grandi à Sainte-Anne, au Manitoba, a été témoin quotidiennement des bonnes œuvres des Sœurs Grises alors qu’il était un jeune garçon. Sa propre tante, sœur Marie Tougas, était une Sœur Grise très active à Sainte-Anne et à Saint-Boniface. Aujourd’hui, lui et ses collègues membres du conseil doivent s’assurer que ces travaux, ainsi que l’héritage marqué par l’amour et la compassion qu’ont laissé les Sœurs, se poursuivront pendant des années.

« C’est un privilège d’avoir été nommé président », affirme M. Charrière, premier vice-président et directeur financier de la North West Company, aujourd’hui à la retraite. « Je perçois mon engagement comme une façon de desservir ma collectivité, de faire honneur à ma famille et de rendre hommage au leadership et aux services inspirés des Sœurs Grises et de beaucoup d’autres religieuses qui ont réuni les conditions propices pour que la compassion s’épanouisse au Manitoba. »

M. Charrière siège au conseil d’administration de la CCSM depuis trois ans, notamment à titre de vice-président. Il prend la relève de Lorette Beaudry-Ferland qui assumait la présidence depuis 2011.

Pour M. Charrière, la mission de la CCSM est de non seulement poursuivre les œuvres des Sœurs fondatrices, mais aussi de trouver des moyens d’en accroître la pertinence dans une société en évolution. « Il s’agit d’un héritage, mais aussi d’un mouvement, dit-il. Le contexte des soins de santé et des services sociaux évolue et nous devons être ouverts, souples et prêts à amorcer des changements de manière à agir là où les besoins sont les plus criants dans notre collectivité, comme les Sœurs l’ont toujours fait. »

« L’expérience que possède Léo du milieu des affaires, son engagement communautaire et son grand cœur sont autant d’atouts qui lui permettront d’assurer la direction éclairée et continue du conseil de la CCSM », explique Gérald Labossière, président du Catholic Health Sponsors, l’organisme chargé de nommer les membres du conseil de la CCSM. « Il comprend les défis (suite) (suite) auxquels nous faisons face dans un environnement en constante évolution et la nécessité d’examiner de plus près notre compréhension de ce mouvement afin de déterminer ce qui s’impose sur les plans du changement et de la progression. »

La CCSM reçoit toujours le soutien du conseil d’administration composé des membres suivants : Cliff Jeffers (vice-président), Greg Doyle (secrétaire-trésorier), l’Archevêque Albert LeGatt, René Bouchard, Laura Goossen, Hugh Goldie, Murray Kilfoyle et Joanne Therrien. Le conseil est heureux d’accueillir les nouveaux membres Jacqueline Gosselin, Mamadou Ka et Paul Vallée.

Le conseil et le personnel de la CCSM souhaitent remercier la présidente sortante, Mme Lorette Beaudry-Ferland, pour ses remarquables années de service ainsi que la sénatrice Raymonde Gagné et sœur Juliette Thévenot, qui ont dû démissionner du conseil plus tôt au cours de l’année en raison de nouvelles nominations et responsabilités.

-30-

Voir la version PDF du communiqué.

Demandes de renseignements des médias : Monique LaCoste, directrice des communications et événements,

204 258-1235, mlacoste@chcm-ccsm.ca

 

This entry was posted in French Press Releases. Bookmark the permalink. Both comments and trackbacks are currently closed.