Les Missionnaires Oblates de Saint-Boniface

L’archevêque de Saint-Boniface, au Manitoba, a fondé la première communauté religieuse de la province, la Congrégation des Missionnaires Oblates du Sacré-Cœur et de Marie Immaculée, dont la vocation était de servir les pauvres et les minorités ethniques.
Les Missionnaires Oblates de Saint-Boniface
En 1902, l’archevêque Louis-Philippe Adélard Langevin a construit une modeste résidence sur la rue Aulneau, à Saint-Boniface, pour loger enseignants et élèves, tant laïcs que religieux, qui travaillaient ou étudiaient à l’école normale voisine. En novembre 1902, quatre femmes y habitaient. La plus grande chambre a été vite convertie en lieu de prière et, en 1904, la nouvelle mission oblate était officiellement fondée.

Le mandat des Sœurs Oblates consistait principalement à enseigner la religion et le français dans les écoles des paroisses et des missions. Ce mandat a poussé les Sœurs à se charger d’éducation et de justice, avec compassion, dans l’esprit d’oblation transmis par leur fondateur et par leurs cofondatrices : sœur Saint-Viateur, la première supérieure générale, et sœur Marie-Joseph-du-Sacré-Cœur, son assistante qui dirigeait la formation des recrues.

Au cours des soixante premières années, les Sœurs Oblates desservaient la plupart des provinces du Canada. Leur mission consistait principalement à l’enseignement dans les écoles privées, publiques, confessionnelles et résidentielles. Depuis les années 1960, le champ d’apostolat des Missionnaires Oblates s’est élargi et diversifié, prenant des proportions courageuses tant au Canada qu’en des pays en voie de développement, notamment l’Afrique centrale, l’Haïti et le Thaïlande, pour répondre aux besoins de l’époque.

    Vidéo : Villa Aulneau

    D’un couvent à une résidence pour personnes âgées

    Communautés de service :